notre élevage
Liens
Faire garder son chien
Accessoires pour votre chiot
Alimentation du chiot

notre élevage
L'acquisition d'un chiot
L'arrivée de votre chiot
Faire confirmer son chien
Assurance pour chiens

notre élevage
Ses origines
Le standard
Le comportement
La santé
L'alimentation du York


notre élevage
Ses origines
Le standard
Le comportement
La santé


notre élevage
Ses origines
Le standard
Le comportement
La santé

notre élevage
Ses origines
Le standard
Le comportement
La santé

notre élevage
Le dobermann

L'alimentation du Yorkshire

Le chien est avant tout un carnivore, c'est-à-dire un animal présentant un tractus digestif particulier. Des dents faites plus, pour déchirer que broyer. Un intestin de faible longueur avec un estomac relativement ample.

Le chien ne mastique pratiquement pas. Son insalivation est donc faible. L'activité de ses sucs gastriques est très importante alors que le travail intestinal est bref. Cependant le chien qui, à l'origine, vivant à l'état sauvage, devait se nourrir exclusivement de viande crue, est maintenant placé dans des conditions d'existence artificielles.

L'homme qui supplée entièrement à ses besoins, l'a soumis pour des raisons de commodités, à un régime mixte dont l'animal peut cependant faire son profit si ce régime est équilibré.

Il est très difficile d'établir des rations types ; une infinité de facteurs entrant en ligne de compte. L'appétence du chien pour tel ou tel aliment est bien entendu essentielle, et la condition sine qua non pour qu'une ration soit acceptée, si bien conçue soit-elle !

De plus, le chien n'aime pas le changement et préfère ses aliments habituels aux aliments nouveaux. Dans le choix de cette nourriture, le maître se gardera de tout ce que nous aimons n'est pas anthropomorphisme forcément apprécié de notre chien et inversement.

Ne croyez surtout pas que le Yorkshire soit plus délicat qu'un autre chien. Les constituants de sa ration peuvent être exactement les mêmes que pour n'importe quelle autre race.

Examinons de quoi peut être constituée l'alimentation d'un chien.

Les viandes

La viande crue sera toujours appréciée. On la donnera simplement coupée en morceaux (la viande hachée est dangereuse si elle n'est pas parfaitement fraîche, car elle constitue un milieu de culture microbien idéal). Nous choisirons la viande de bœuf, sans graisse ni tendons. Le poumon frais (de bœuf ou de mouton), cependant assez peu appétant, contient environ 15% de matières protéiques. Le foie, qui contient environ 20% de protéines, est d'autre part une excellente source de vitamines essentielles (A - D - B).

En ce qui concerne les os, on pourra donner de temps en temps de gros os de veau ou de bœuf sur lesquels le chien « se fera les dents ». Quant aux autres os, ils peuvent provoquer une constipation intense et parfois même des perforations intestinales (os de lapin à proscrire).

Le poisson

Il constitue une excellente source de protides de qualité. Mais les chiens ne sont pas très nombreux à apprécier cette nourriture que l'on distribuera cuite, après avoir enlevé les arêtes, bien entendu.

Les légumes

Ils doivent figurer à raison de 20 à 30% dans les repas du chien. Ce sont principalement la salade cuite, les carottes et les haricots verts coupés en menus morceaux avant ébullition, et bien mélangés au reste de la ration.

La cellulose des légumes verts sert de lest, permettant un meilleur fonctionnement du transit intestinal.

Les pâtes, le riz et les flocons d’avoine

Ils constituent avec les graisses l'apport énergétique le plus substantiel de la ration des chiens. Ils pourront entrer pour 30% dans le total de la ration.

Le lait, les œufs

Les chiens digèrent mal un excès de lait qui peut provoquer des diarrhées et des allergies. Quant aux œufs entiers, il faut toujours les donner cuits (aliment de choix pour les néphrétiques et obèses). Quelques petits morceaux de fromage seront toujours très appréciés de votre Yorkshire.

Les graisses

L'adjonction des graisses de qualité dans le régime du chien est indispensable. Distribuées non cuites, les meilleures graisses sont le lard frais, le saindoux, l'huile de maïs ou de tournesol.

En ce qui concerne les fruits, beaucoup sont appréciés de certains chiens, surtout les fruits secs, dattes, raisins, pruneaux, mais également pommes, poires, cerises, qui pourront être distribués sans exagération... et en tant que gourmandise.

© 2009 à 2016 - tous droits réservés